Radio Accent 4, l'instant classique

Le Miroir de la Vie Humaine: les pièces pour clavecin de François Couperin

Le Miroir de la Vie Humaine: les pièces pour clavecin de François Couperin
Le Miroir de la Vie Humaine

 
   
00:00 / 02:00:23
 

Pour les 350 ans de François Couperin, Christiane Weissenbacher vous propose de découvrir l’ensemble des pièces pour clavecin du compositeur dans une émission inspirée du   livre The Mirror of Human Life de Jane Clark et Derek Conon (Keyword Press, 2011), présentée selon une déclinaison originale en dix épisodes thématiques, illustrée à partir de l’intégrale de Noëlle Spieth (Solstice, 2004), et agrémentée de lectures faites par les comédiens Jean Lorrain et Ildiko Lorentz.

L’index des œuvres diffusées lors des dix émissions.

9.L’humour de Couperin 

– à 0’00, la quintessence de la personnalité de Couperin (4’03) :
La Petite Pince-sans-rire (O21) 

1)L’humour blanc (langage)
– à 04’43, féminin, adjectifs et diminutifs (4’46):
Les Grâces incomparables ou la Conti (O16, version de chambre)
– à 09’29, antonomase (4’02): 
L’Angélique (O5)
– à 13’31, mutations de patronymes (3’37):
La Létiville
 (O16, version de chambre)
– à 17’08, métonymie (4’48): 
Le Tic-toc-choc ou les Maillotins (O18)
– à 21’56, antiphrase (6’27):
L’Himen-Amour (O16, version de chambre)
– à 28’23, oxymore (2’15): 
La Douce et piquante (O15)
– à 30’38, syllepse et paronomase (2’22): 
La belle Javotte autrefois l’Infante (O24)
– à 33’00, effets prosodiques (3’24):
« A moi ! Tout est perdu ! » (air à boire en canon)

2) à 36’24, humours violet (anticléricalisme), noir (pessimisme), et jaune (autodérision) (3’40):
Les Bagatelles
 (O10)

3) à 40’04, humours bleu (fantasque) et vert (enfantin) (4’21):
Le Dodo ou l’amour au berceau (O15)

4) l’humour rouge (satire politique et sociale)
– à 44’25, la Maintenon (6’44):
La Favorite ou la Chaconne à deux temps (O3)- à 51’09, tartuffes, Dominicains et flatteurs (7’36):
La Musette de Choisy (O15, sans bourdon), Les Culbutes jxcxbxnxs (O19)- à 58’45, la guilde de la Ménestrandise (10’10):
Les Fastes de la grande et ancienne Mxnxstrxndxsx (O11, actes II à V)- à 1h 08’55, vieux courtisans et jeunes dandys (7’04): 
Les Vieux Seigneurs … et Les Jeunes Seigneurs…(O24)- à 1h 15’59, les littérateurs du café St Laurent (4’59): 
Les Laurentines (O3)- à 1h 20’58, les agioteurs (1’36)

 5) à 1h 22’34, l’humour rose (grivois) (7’52):
Les Délices (O7), La Crouïlly ou la Couperinette (O21), Les Coucous bénévoles (O13)

6) l’humour orange (gentillet)
– à 1h 30’26, sujets comiques en eux-mêmes et « atticisme » (6’39):
La Terpsicore (O2)- à 1h 37’05, objets anodins : imitations (2’16)
Les petites Crémières de Bagnolet (O17)- à 1h 39’21, objets anodins : double sens (5’53)
Les Agréments (O5)- à 1h 45’12, objets anodins : peinture de caractère (8’32):
La divine Babiche (O24), La Distraite (O16, version de chambre)

à 1h 53’45, le mot de la fin (6’38): 
La Saillie (O27)

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accent 4 en direct
/